Agents de catégorie C issus du concours commun : quels sont leur(s) métier(s) ? - Concours Fonction Publique 2017 - 2018 - La Boite à concours

Agents de catégorie C issus du concours commun : quels sont leur(s) métier(s) ?


Les métiers étant multiples, les rôles et les missions le sont tout autant.
 
On peut d'ores et déjà les classer en deux types : le travail administratif et le travail de terrain.



1) Le rôle dévolu aux agents administratifs :

C'est le cas pour les Agents d'administration du Trésor public, les Agents administratifs des Impôts, les Agents de constatation des Douanes dans la branche  des opérations commerciales ou encore des Adjoints de contrôle de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes)
 
Reprenons ces corps de métier dans l'ordre ci-dessus :



a) l'Agent d'administration du Trésor public

L'agent dans ce cas appartient à la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP), c'est à dire qu'il participe à l'éxécution du budget de l'Etat mais aussi à celui des collectivités locales (que ce soient les régions, les départements ou encore les communes), à leurs établissements publics.
Outre la possibilité d'exercer dans un service de ressources humaines ou de gestion de biens matértiels ou immobiliers, c'est donc dans ce cadre qu'il devra exercer des fonctions de :
- tenue de comptabilité ;
- d'encaissement des recettes non fiscales pour les collectivités (crèches, cantines scolaires, loyers HLM, redevances d'eau...) ;
- de paiement des dépenses (que ce soit pour les salaires des agents, les marchés publics ou tout ce qui tient aux dépenses de toute collectivité) ;
- conseil auprès des décideurs locaux (élus locaux, préfets, directeurs d'hôpitaux...) et des entreprises, ceci nécessitant une parfaite connaissance du système et appelant à des rôles faisant preuve de davantage de responsabilités ;
- gestion des relations avec les usagers (accueil, suivi des délais de paiement) ;
- gestion des propriétés de l'État, l'évaluation des biens de l'État et des collectivités territoriales et la gestion des successions vacantes ou administrées.


b) l'Agent administratif des Impôts

L'agent appartient aussi à la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP)
Dans le domaine particulier de la fiscalité, chaque lauréat peut exercer ses compétences dans des domaines variés :
– dans un service des impôts des particuliers, l'agent des impôts participe à l’établissement de l’impôt sur le revenu et des impôts locaux (taxe d’habitation, taxe foncière) des particuliers, à son recouvrement et au contrôle des dossiers ;
– dans un service des impôts des entreprises, il assure la gestion fiscale courante et le recouvrement des impôts des entreprises industrielles, commerciales et des professions libérales ;
– il peut aussi exercer une activité dans d’autres services comme le service de publicité foncière (mise à jour du fichier des biens immobiliers) ou les services de direction.


c) l'Agent de constatation des Douanes dans la branche "opérations commerciales"

Dans la branche du contrôle des opérations commerciales et d’administration générale, l'Agent de constatation des Douanes opère le plus souvent en équipe et au contact du public. Son travail consiste :
– à s'assurer que les entreprises ont respecté la réglementation lors de l’accomplissement des formalités liées à leurs opérations de commerce international (paiement des droits et taxes,
respect des normes). Il a également un rôle de conseil auprès des professionnels, afin de les aider à optimiser leurs
démarches administratives ;
– à veiller au respect de la réglementation dans le secteur des contributions indirectes, notamment en ce qui concerne les tabacs, les alcools, les produits pétroliers et les métaux précieux ;
– à réaliser des travaux administratifs ou comptables au sein de la direction générale ou dans les services déconcentrés (en région).


d) l'Adjoint de contrôle de la DGCCRF

Un adjoint de contrôle de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) exerce des fonctions de contrôle ou de gestion administrative d'exécution : accueil téléphonique ou physique des consommateurs, réception du public, traitement du courrier, gestion administrative et comptable de premier niveau, gestion de diverses applications informatiques, classement de la documentation, participation à la vie interne d'une unité administrative (bureau d'administration centrale, service à compétence nationale, service déconcentré, laboratoire).


2) Le rôle dévolu aux agents de terrain (Agent de constatation des douanes dans la branche surveillance)

Cette branche permet d’accéder uniquement au corps d’agent de constatation des douanes
Les agents, dans cette branche, sont soumis à l'obligation du port de l'uniforme et d'une arme de service. Ils doivent parfois exercer leurs fonctions de nuit, ainsi que les samedis, dimanches et jours fériés. Une bonne condition physique est donc nécessaire.
En surveillance, un agent travaille au contact du public pour des missions de lutte contre la fraude (trafics de contrefaçons, d'espèces animales ou végétales protégées, de marchandises prohibées ou fortement taxées, etc.).
Les missions des douaniers de la surveillance sont diverses et dépendent du type de brigade dans laquelle ils sont affectés :

    en brigade de surveillance extérieure, ils sont chargés du contrôle des voyageurs à un point fixe situé sur la frontière extracommunautaire (grands ports, points d'entrée ou de sortie terrestre) ;
    en brigade de surveillance intérieure, un agent des Douanes a en charge la surveillance d'une zone du territoire national ;
    en unité aéronavale, un agent des Douanes est chargé de la surveillance des différentes zones maritimes (eaux territoriales, rayon maritime, zone contiguë et zone économique exclusive).

Les agents des Douanes peuvent, sous certaines conditions, exercer des fonctions de spécialistes comme maître de chien pour la détection des stupéfiants ou bien des armes et des explosifs ou encore marin-pont, agent motocycliste.
Ces fonctions de spécialistes sont accessibles par voie d'enquête nationale interne réalisée auprès des agents exerçant dans la branche de la surveillance.