D'un côté les ministres sur les plateaux télé pour expliquer une réforme massivement rejetée, et de l'autre des syndicats qui soutiennent que la réforme des retraites est une catastrophe pour nombre de travailleurs (notamment les enseignants). Difficile de démêler le vrai du faux. Qui a tort ? Qui a raison ?

Sur LaBoiteAConcours, le parti a été pris de prendre le problème à l'envers : le simulateur ci-dessous vous permet de calculer ce qu'il vous manque sur votre fiche de paye si vous voulez toucher une certaine pension.

Il sera affiné au fil du temps, selon les nouvelles dispositions qui seront annoncées.

Voici donc un simulateur qui convient à chacun (privé ou public) dans la mesure où le but est d'uniformiser tous les régimes.

Comment l'utiliser ?

  1. Entrez la pension brute que vous prévoyez de percevoir (par exemple la pension que vous auriez eue avant la réforme). Puisque l'on parlait des enseignants, prenons par exemple dans le simulateur une retraite brute de 2 000 €.
  2. Combien d'annuités voulez-vous comptabiliser ? 43 est une bonne moyenne, cela correspond peu ou prou à une carrière entière.
  3. Renseignez les annuités que vous avez déjà effectuées. Prenons l'exemple d'un professeur des écoles qui a pour l'instant 20 ans de carrière.
  4. Remplissez le salaire de début de carrière et de fin de carrière (si vous ne savez pas, mettez dans les deux cas votre salaire brut actuel). Prenons l'exemple d'un professeur des écoles : début de carrière de 1 818 € bruts (à l'heure où cet article est écrit) et admettons qu'il aille au maximum (c'est très rare) de la grille (enseignant noté Echelon spécial, Classe exceptionnelle HEA3) soit 4 530 € bruts.
  5. La valeur du point est à 0,55 actuellement.
  6. Le pourcentage de cotisations est de 25,31 % actuellement.
  7. Bonus : c'est une inconnue à l'heure actuelle au niveau des bonifications. A vous de décider si vous mettez à 0 ou 5 ou 10 par exemple (Soit 0%, 5%, 10%). Mettons 0 pour notre professeur des écoles.
  8. Vous n'avez plus qu'à lire en-dessous, la mise à jour se fait automatiquement.
  9. Si on reprend l'exemple de notre enseignant, le simulateur nous dit que pour gagner 2 000 € nets, il lui manquerait 6 500 points. Il faudrait qu'il soit effectivement augmenté, et que son salaire soit désormais, et jusqu'à sa retraite de 5 460 € bruts. Il aurait alors effectivement une pension brute de 2 200 €.

 

A VOUS !

A propos de votre pension

Vous pouvez inscrire ici le montant de retraite que vous pensiez percevoir avant la réforme

A propos de votre carrière

Combien d'annuités voulez-vous faire ?
Combien d'annuités avez-vous déjà faites ?

Indiquez ci-dessous votre salaire mensuel de début et de fin carrière (en brut). Si vous ne savez pas, mettez votre salaire actuel.

A propos des variables

Entrez (ou laissez) la valeur du point (actuellement 0,55)
C'est le % de cotisations qui ouvre droit à l'acquisition de points retraite (25,31% à ce jour)

A propos des bonus

Enfants ? Autre ? Entrez un pourcentage (exemple 10)

RESULTATS

Montant brut mensuel de la pension que vous voulez obtenir :
Montant brut annuel de la pension que vous voulez obtenir :
Il vous faut donc obtenir points sur votre carrière
C'est-à-dire points par an, au vu du nombre d'annuités totales que vous aurez cotisées
Vos cotisations annuelles doivent donc être de
Vos cotisations mensuelles doivent donc être de
Votre salaire brut mensuel devrait donc être de € en moyenne sur l'ensemble de votre carrière
Avec ce que vous avez déclaré plus haut en salaire de début de carrière et de fin de carrière, en moyenne, vous aurez été augmenté(e) de € par mois chaque année tout au long de votre carrière
Globalement, vous aurez gagné environ € sur l'ensemble de votre carrière
Cela correspond à un nombre réel de points obtenus de : points
Le différentiel est de points
Il vous reste années avant de prendre votre retraite
Si vous voulez la pension mensuelle brute déclarée en haut de page, il faut donc qu'à présent votre salaire brut mensuel soit augmenté de € à votre salaire actuel jusqu'à votre retraite
Pour mieux comprendre : si on considère qu'actuellement vous gagnez le salaire déclaré en fin de carrière, alors pour avoir la pension visée en haut de page, il faudrait que votre salaire brut mensuel soit en réalité de €, et ce jusqu'à votre retraite. Cela compenserait le différentiel de points entre ce que vous visez et la réalité.