Fiche Adjoint Administratif Territorial - Concours Fonction Publique 2017 - 2018 - La Boite à concours

 

FICHE METIER ADJOINT ADMINISTRATIF TERRITORIAL DE 1ère CLASSE


Interlocuteur direct avec le public, l'adjoint administratif territorial, hospitalier ou d'Etat est un rouage essentiel de la relation entre l'administré et la collectivité.  Tour d'horizon...

Le métier d'adjoint administratif territorial

a) Ses tâches

Les tâches de l’adjoint administratif territorial sont aussi nombreuses que variées : il peut aussi bien centraliser le courrier que l’écrire, s’occuper du suivi de pièces comptables, passer ou réceptionner les commandes, participer à la gestion du personnel, du patrimoine, des fournitures. Ou encore accueillir le public, gérer l’état-civil, préparer le banquet des anciens, … : tout dépend du service dans lequel il se trouve rattaché !

b) Les compétences, les qualités de l'adjoint administratif territorial

Capacités d’adaptation (« on saute souvent du coq à l’âne » plusieurs fois en peu de temps), Ponctualité (si vous êtes à l’accueil, il est mieux vu d’être présent avant le public que vous devez accueillir), Courtoisie (même si tout le monde ne le sera pas avec vous), Discrétion (vous pouvez être amené(e) à entendre des « chiffres » à ne pas divulguer), Maîtrise de l’outil informatique (vous devrez vous former sans cesse à cet outil et aux nouvelles versions de logiciels – on ne cite pas facebook, qui ne fait pas encore partie de la panoplie obligatoire) sont les principales qualités à avoir. Si en plus vous êtes organisé(e), rigoureux, et que vous savez prendre des initiatives à bon escient (car ce n’est pas toujours le cas), alors vous avez tout pour être un parfait adjoint administratif territorial et accéder ensuite au grade de rédacteur territorial

c) Son salaire

En 2011, il est d’environ 1 350 € bruts en début de carrière et d’environ 1 950 € en fin de carrière (que vous n’atteindrez jamais, puisqu’entre-temps, vous aurez brillamment réussi le concours de rédacteur territorial). A cela peuvent venir s’ajouter des primes (ne sautez pas de joie, c’est rare), ou encore le supplément familial de traitement (ne sautez pas de joie non plus, sauf si vous avez beaucoup d’enfants. Ne faites pas d’enfants spécialement pour l’occasion car 1° vous n’avez pas encore le concours 2° Si vous l’avez, vous n’aurez plus le temps de vous en occuper).

Le recrutement de l'adjoint administratif territorial

a) Fonction publique et catégorie

Fonction Publique Territoriale (on l’a déjà dit plusieurs fois plus haut), catégorie C (le concours de rédacteur territorial que vous réussirez ensuite est de catégorie B). Le concours est donc organisé par le CDG (Centre De Gestion) de votre département. Vous pouvez aussi être embauché directement (donc sans concours ni examen) en tant qu’adjoint administratif territorial de 2ème classe (un peu comme dans les trains) avec dans ce cas CV, lettre de motivation et enfin entretien : comme ce type de recrutement est aléatoire, la possibilité que vous ayez d’être au courant est aléatoire aussi, sauf si vous visitez régulièrement certains sites territoriaux.

b) Diplômes requis

La plupart du temps, on demande un diplôme de niveau V (CAP-BEP), voire aucun diplôme (mais ne vous réjouissez pas et lisez la suite).

c) Le concours

3 possibilités :

Externe (pour tous, que vous soyez ou non déjà dans la fonction publique),

Interne (vous n’êtes plus tout à fait comme tout le monde car vous êtes déjà dans la fonction publique, mais vous n’êtes pas titulaire – ce qui n’est pas bon pour l’avenir ni pour la retraite),

3ème voie (vous justifiez de certaines activités pendant quatre ans au moins, par exemple en tant que responsable d’association, ou de certaines activités professionnelles).

Quoi qu’il en soit, pour ce concours les épreuves seront les mêmes, à savoir :

Epreuves d’admissibilité :

- 1ère épreuve (Français, écrit), 1H30 coefficient 3.

à partir d’un texte d’ordre général, la réponse à des questions destinées à vérifier les capacités de compréhension du candidat et son aptitude à retranscrire et ordonner les idées principales du texte;

des exercices destinés à évaluer les capacités du candidat en vocabulaire, orthographe, conjugaison et grammaire.

- 2ème épreuve (Tableau numérique), 1H coefficient 3.

Le programme officiel est celui-ci (mais ne vous y fiez pas totalement, lire plus loin dans « conseils ») :

Nombres entiers, nombres décimaux - les quatre opérations : addition, soustraction, division, multiplication. Puissances d’un nombre entier, d’un nombre décimal (exposant entier positif) ; Opérations sur les puissances ; Multiples, diviseurs d’un nombre entier non nul. Caractère de divisibilité. Nombres premiers. Multiples communs, diviseurs communs à deux ou plusieurs nombres entiers non nuls ; Fractions ordinaires, fractions décimales - valeur décimale d’une fraction, addition, soustraction, multiplication, et division des fractions ; Rapports, proportions : propriétés. Nombres directement proportionnels, nombres inversement proportionnels. Partages égaux, inégaux, partages proportionnels.

Epreuves d’admission

- 1ère épreuve (entretien), 15 minutes, coefficient 3.

Il vise à évaluer votre aptitude et votre motivation à exercer les tâches incombant à ce métier, ainsi éventuellement que votre expérience.

- 2ème épreuve (bureautique), 15 minutes, coefficient 1.

Savez-vous utiliser un tableur ? Un traitement de texte ? …

- 3ème épreuve (facultative, mais prenez-la ! : au-delà de 10, c’est tout bénéfice, et ça montre que vous voulez réussir à tout prix si on vous demande lors de l’entretien oral quelle est l’option que vous avez choisie !)

Soit une épreuve écrite de langue étrangère, 1H, coefficient 1. Savez-vous traduire un texte (sans dictionnaire) écrit en allemand, anglais, italien, russe, arabe (moderne), portugais, néerlandais ou enfin, en grec ?

Soit une épreuve de droit :Programme pour l'option droit public :

L’organisation administrative des collectivités territoriales, de leurs groupements et de leurs établissements publics ; Les principales compétences des collectivités locales ; Les scrutins locaux ; Les principales règles de désignation et de fonctionnement des organes délibérants et des exécutifs locaux ; Le contrôle de légalité : définition et principes généraux.Programme pour l'option droit de la famille :Naissance, nom, filiation, domicile, mariage, divorce, décès ; Les actes de l’état civil.

Programme pour l'option de finances publiques :

Le budget de l’Etat et des collectivités territoriales : les grands principes, les principales règles d’élaboration, d’exécution et de contrôle ; Les principales ressources des collectivités territoriales : impôts, dotations, subventions, emprunt ; Les dépenses obligatoires ; Notions sommaires sur la comptabilité publique locale.

d) L’examen professionnel d'adjoint administratif territorial

Vous devez être adjoint administratif territorial de 2ème classe, avoir le 4ème échelon, et avoir trois ans de service effectif dans ce grade.

Dans ce cas, vous passez deux épreuves :

- Epreuve écrite à caractère professionnel, 1H30, coefficient 2. L’épreuve porte sur les missions incombant aux membres du cadre d'emplois.

Elle consiste, à partir de documents succincts remis au candidat, en trois à cinq questions appelant des réponses brèves ou sous forme de tableaux, et destinées à vérifier les capacités de compréhension du candidat et son aptitude à retranscrire les idées principales des documents.

- Epreuve orale : entretien, 15 minutes, coefficient 3.Sont autorisés à se présenter à l'épreuve orale les candidats ayant obtenu une note égale ou supérieure à 5 sur 20 à l'épreuve écrite. Un entretien destiné à permettre d'apprécier l'expérience professionnelle du candidat, sa motivation et son aptitude à exercer les missions qui lui seront confiées.

Cet entretien débute par une présentation par le candidat de son expérience professionnelle sur la base d'un document retraçant son parcours professionnel et suivi e d'une conversation. Ce document, établi conformément à un modèle, est fourni par le candidat au moment de son inscription et remis au jury préalablement à cette épreuve. Un candidat ne peut être déclaré admis si la moyenne de ses notes est inférieure à 10 sur 20. En outre, le jury fixe le seuil d'admission.

Pour le concours : en tant qu’ancien formateur au CNFPT, et après avoir vu passer quelques centaines de candidats, croyez bien que la sélection est rude, et que le niveau des candidats théorique est élevé. Il m’est arrivé d’avoir des candidats de niveau BAC +2, DEUG de mathématiques en épreuve de tableau numérique. Pour autant, ce sont des mathématiques traditionnelles pour lesquelles ce type de candidats n’a pas été formé. De plus, une bonne partie des points concerne la présentation. Enfin, il y a des « petits trucs » à connaître qui peuvent faire gagner un temps fou (et qui a fait le succès de l’ancien site « tableaunumerique.net »). Au niveau du programme, réviser les nombres premiers (par exemple) ne sert strictement à rien (vous pouvez faire 150 tableaux numériques du site, comme certains candidats font, vous ne trouverez aucun sujet qui en parle. Comme ce site regroupe le plus grand nombre de corrections de tableaux numériques du web ou des ouvrages écrits, croyez-bien que vous n’en trouverez pas ailleurs). Par contre vous devez maîtriser ABSOLUMENT et PARFAITEMENT les fractions « à l’ancienne » (voir dans le cours tableaux numériques « méthode des branches » ainsi que pourcentages et partages en parts égales, inégales, proportionnels, inversement proportionnels), de la même façon : PARFAITEMENT et DANS TOUS LES SENS. (Par contre maîtriser le tableau numérique pour l’examen professionnel est inutile, même si on nous demande de faire un tableau dans cette épreuve).Grossière erreur faite par les candidats : « je suis nul en maths mais bon en français , alors j’axe tout sur l’épreuve de tableau numérique ». A l’époque du site « tableaunumerique.net », nombre de candidats ont obtenu 17, 18, voire 19,75 pour pas mal d’entre eux, mais n’ont pas eu l’admissibilité à cause d’un petit 8 ou 9 en français : c’est un concours et vous devez être le meilleur, ça n’est pas discutable. Donc aucune impasse sur le français (qui n’est pas évident d’ailleurs).Il faut donc passer ces deux épreuves, avec une note pour chacune la plus élevée possible (elles comptent, ne l’oubliez pas comme coefficient 3 lorsque l’on fait la moyenne avec les épreuves suivantes !). En résumé, pour l’écrit votre objectif doit être d’obtenir 18 aux deux matières (ne fuyez pas, c’est faisable, croyez-moi, mais en travaillant régulièrement).

Plus de renseignements sur l'épreuve de tableaux numériques au concours d'adjoint administratif territorial ici.

Epreuves d’admission : l’entretien, comme tout entretien est particulièrement stressant. Entraînez-vous à parler tout seul et à vous présenter devant quelqu’un et chronométrez-vous : 15 minutes c’est à la fois très long et très court…

Pour l’épreuve de bureautique, vous devez maîtriser un minimum de fonctions sur un tableur ou un traitement de texte : créer un dossier,copier, coller, faire un tableau, formules de base, retraits de paragraphes, …

Pour l’épreuve facultative : il faut la passer. Soit vous vous débrouillez très bien dans une des langues ci-dessus (« hello » ou « how are you ? » n’est pas suffisant), soit vous décidez de prendre le droit, car entre le moment où vous savez que vous êtes admissible et le moment où vous passez cette épreuve, vous avez le temps de lire et de relire pas mal de chapitres (évitez quand même le shopping et « les feux de l’amour » durant cette période, sauf en cas d’overdose de lecture, où il faut alors s’aérer).L’examen professionnel : OK, il faut avoir 10, puisque c’est un examen. Encore faut-il réussir à avoir 10… et espérer que le sujet n’est pas trop difficile : n’y allez pas en chantant, vous risqueriez de… déchanter… Surtout, j’espère qu’une petite phrase ci-dessus ne vous avait pas échappé : « le jury fixe le seuil d’admission »… En gros, vous devez être excellent. Considérez que c’est un examen qui n’en a que le nom…Ne cherchez pas à maîtriser les tableaux numériques comme ceux qui passent le concours, c’est inutile (en gros n’achetez ni un livre ni nos corrections de tableaux numériques).

Ca y est j’ai le concours !

Félicitations…On m’inscrit sur une liste d’aptitude automatiquement, renouvelable deux fois un an ensuite mais cette fois : A MA DEMANDE !En résumé, j’ai eu le concours, maintenant je dois trouver un poste. Dès que j’ai trouvé, je suis nommé stagiaire un an, puis je suis titularisé.

Textes de référence

(Si vous vous ennuyez)décret n°2006-1690 du 22 décembre 2006 décret n° 2009-1711 du 29 décembre 2009 décret n°2007-109 du 29 janvier 2007