Devoir d'entraînement 1 concours catégorie C français - correction - Concours Fonction Publique 2017 - 2018 - La Boite à concours

 

 

Petit devoir sur les participes passés et la correction d'orthographe...

 

 


CORRECTION

 

Accordez les participes passés

Les journaux anglais sont imprimés en petits caractères - Cette coquille est percée de trous - Quand ils furent tous partis on fouilla la salle - Ils ont été piqués par des fourmis - Pars avant que la nuit ne soit tombée - Quelques-uns étaient parvenus à se réfugier sur un canot pneumatique - Julie sera sans doute arrivée avant moi - A peine était-elle levée que déjà elle accourait chez nous - Il emballa avec soin les objets qui lui avaient été offerts autrefois - Je crains que les autorisations soient refusées - Les deux hommes ont dû  fuir - Où as-tu acheté  ces roses ? - La vitesse avait atteint  trois kilomètres par seconde - Bien qu'elles n'aient pas dormi  elles s'efforcent de rester éveillées - Mado lui a suggéré  de ne pas quitter la maison.- La petite ville s’est  assoupie - Nous avons suivi  un sentier - Le candidat a négligé  ses épreuves - Les pays tropicaux étaient ravagés par l’ouragan - Pascal est rentré  très tard à la maison - Elle nous avait communiqué  son adresse - Clémentine et Léon sont arrivés hier après-midi - J’ai rencontré  mes cousins et leur ai parlé  de toi. - Les derniers bisons ont fui  - Deux immigrants ont été vus près du canyon - C’était la winchester dont il s’était débarrassé  dans sa fuite - La pelouse a été tondue  il y a trois jours -

 

 

Retrouvez et corrigez les 80 fautes

 

Le système solaire

D'après nos connaissances, il y a neuf planètes qui gravitent autour du soleil. Une seule, la Terre, abrite des organismes vivants.

Mercure

Mercure porte le nom du messager aux pieds ailés des dieux romains. Elle tourne autour de son orbite à la vitesse vertigineuse de 48 kilomètres (30 miles) à la seconde, ce qui fait qu'une année sur Mercure ne dure que 88 jours terrestres. Par contre, une rotation autour de son axe –une journée– dure 59 jours terrestres.

La sonde Mariner 10 nous a fourni des informations lorsqu'elle approcha la planète en 1974 et en 1975. Comme Mercure n'a pas d'eau et pratiquement pas d'atmosphère, sa surface n'a subi aucune érosion.

Les géologistes pensent que Mercure pourrait être la planète du système solaire la plus riche en fer. Sa croûte semble être faite de silicate, comme celle de la Terre.

Vénus

Environnée de mystère, Vénus, notre plus proche voisine, porte le nom de la déesse romaine de l'amour. Pour une raison inconnue, Vénus pivote sur son axe en sens inverse, c'est-à-dire dans le sens inverse de celui de sa rotation autour du Soleil.

Géologiquement, Vénus présente des similitudes avec la Terre. Sa croûte est probablement faite de granit et recouvre un manteau de basalte et un noyau de fer et de nickel.

Le voile de mystère de Vénus est constitué d'une couche impénétrable de nuages d'acide sulfurique recouvrant une atmosphère composée à 96% de gaz carbonique.

La lumière solaire pénétrant l'atmosphère de Vénus est transformée en chaleur et ne peut s'échapper en raison du gaz carbonique. On appelle ce phénomène « effet de serre ». La température de la surface atteint 341,33 degrés Celsius (800 degrés Fahrenheit), et l'atmosphère semble perturbée en permanence par des éclairs.

Terre

Pendant près de 500 millions d'années après sa formation, la Terre eut une température constante de 874,68 degrés Celsius (2000 degrés Fahrenheit). Composée principalement de fer et de silicates, elle contenait également de faibles quantités d'éléments radioactifs, principalement de l'uranium, du thorium et du potassium. Lors de leur désintégration, ces éléments produisirent des radiations qui réchauffèrent graduellement la surface, faisant fondre le fer et les silicates. Le fer s'enfonça vers le centre, obligeant les silicates plus légers à affleurer à la surface et provoquant le puissant processus qui a formé la surface terrestre telle que nous la connaissons aujourd'hui, et telle qu'elle continue d'évoluer.

Entre le noyau de fer et la croûte, faite de roches solides, se trouve un manteau de silices d'une épaisseur de 2880 kilomètres (1800 miles). La croûte flotte sur ce manteau ni solide, ni liquide, d'une consistence visqueuse et épaisse. La croûte n'est pas une masse solide uniforme, mais plutôt une série de plaques, le long desquelles l'activité géologique continue de modeler la surface de la planète.

L'atmosphère de la Terre s'étend sur plus de 640 kilomètres (400 miles) de haut. Du niveau de la mer jusqu'à une altitude de 100 kilomètres, elle est composée à 78% de nitrogène et à 21% d'oxygène, le reste étant une combinaison d'argon, de gaz carbonique, de néon, d'hélium, de krypton, de xénon et d'autres gaz en faible proportion. La majeure partie de l'atmosphère est concentrée.

La Lune, unique satellite de la Terre, est de grande taille, comparée aux satellites naturels des autres planètes, à l'exception de Pluton. Les astronomes considèrent le système Terre-Lune comme une double planète. Sa taille donne à la Lune une influence gravitationnelle non négligeable et provoque par exemple les marées de nos océans.

Mars

C'est à cause de sa couleur rouge sang que les Romains donnèrent à Mars le nom de leur dieu de la guerre. Cette couleur provient de l'oxyde de fer accumulé à la surface de la planète. Des configurations semblables à des canaux ont longtemps fait penser qu'il pourrait être possible de trouver de l'eau sur Mars, ce qui pourrait indiquer l'existence d'une forme de vie sur la planète.

Mars a probablement développé son atmosphère en expulsant des gaz de l'intérieur de la planète, comme la Terre. Mais Mars, dont la masse dépasse à peine 10 % de celle de la Terre, a une gravité insuffisante pour retenir les gaz plus légers. De nos jours, l'atmosphère de Mars se compose essentiellement de gaz carbonique.

Deux petits satellites sont en orbite autour de Mars. Ce sont de petits satellites de forme irrégulière dont la surface présente de nombreux cratères. Le plus grand de ces deux satellites porte le nom de Phobos et le plus petit Deimos. Le diamètre de Phobos est d'environ 23 kilomètres (14 miles) et celui de Deimos de seulement 13 kilomètres (8 miles).

Si l'on se fonde sur la distance qui sépare chacune des neuf planètes connues, il devrait exister une dixième planète entre Mars et Jupiter. De fait, à l'endroit où cette planète devrait se situer, on trouve une bande d'astéroïdes dont certaines ont un diamètre atteignant 1000 kilomètres (620miles) alors que les autres sont de minuscules cailloux.

Jupiter

Jupiter est la plus grande planète du système solaire. Son nom vient de celui du roi des dieux romains. On ne la considère pas comme une planète terrestre parce que sa «surface» est constituée d'une masse tourbillonnante d'hydrogène liquide et d'un noyau composé de fer qui fait environ la même taille que la Terre.

Jupiter est entouré de 16 satellites, les principaux étant Europa, Ganymède, Io et Callisto. Les surfaces de ces satellites présentent toutes des caractéristiques différentes. Lorsque Jupiter se trouve le plus près de la Terre, il est possible de voir nettement les satellites qui évoluent autour de cette immense planète, si on l'observe avec des jumelles.

Saturne

Saturne est la deuxième planète du système solaire par ordre de taille mais elle est également sans doute la plus légère, parce qu'elle est la moins dense.

L'atmosphère de Saturne, comme celle de Jupiter, est perturbée par de violentes tempêtes incessantes. Certaines de ces tempêtes peuvent couvrir des surfaces supérieures à celle de l'Europe et de l'Asie réunies.

La caractéristique la plus remarquable de Saturne est naturellement ses anneaux. Ils commencent à environ 11200 kilomètres (7000miles) de la «surface» de Saturne et s'étendent, avec des intervalles, jusqu'à environ 56000 kilomètres (35000miles). Les anneaux sont composés de poussière et de particules relativement petites de glace. On peut les voir très nettement de la Terre à l'aide d'un petit télescope.

Uranus

Uranus est la septième planète du système solaire, et la plus surprenante de ces planètes. Uranus forme un angle d'approximativement 90 degrés avec le Soleil, de telle sorte qu'un de ses pôles est toujours pointé en direction du Soleil au cours de la rotation de la planète. Bizarrement, la température est quasiment la même aux deux pôles de la planète.

Tout comme Saturne, Uranus est entouré d'anneaux. C'est au cours de l'observation d'une occultation (éclipse d'une étoile par une planète) que des astronomes firent cette découverte en 1977. Ils remarquèrent que la lumière émise par l'étoile commençait à vaciller 35 minutes avant que l'étoile ne soit occultée par Uranus. Ensuite, après qu'Uranus soit passé devant l'étoile, la lumière émise par cette dernière recommença à vaciller avant de redevenir totalement visible.

Neptune

C'est la couleur de cette immense planète bleue qui donna aux Anciens l'idée de lui donner le nom du dieu de la mer. Malgré les informations nouvelles récoltées par Voyager 2, Neptune reste la plus mystérieuse des planètes du système solaire.

Pluton

Pluton est la neuvième planète du système solaire et, autant qu'on sache, la dernière. C'est Percival Lowell qui avait prédit son existence en remarquant que les orbites d'Uranus et de Neptune présentaient des irrégularités inexpliquées. En 1930, Clyde Tombaugh découvrit effectivement Pluton, à l'endroit exact qui avait été prévu par Lowell. Cette planète a été baptisée Pluton pour deux raisons: on voulait garder la tradition des noms inspirés par la mythologie romaine et, en ce sens, ce nom est tout à fait approprié—Pluton était le dieu des enfers, et la planète est sombre et glacée — mais on a également choisi ce nom parce que ses deux premières lettres reprennent les initiales de Percival Lowell.