DGFIP, DGDDI, DGCCRF : Au service de l'Etat - Concours Fonction Publique 2017 - 2018 - La Boite à concours

DGFIP, DGDDI, DGCCRF : des sigles différents au service d'une même entité, l'Etat


DGFIP : Direction générale des finances publiques
DGDDI :  Direction générale des douanes et droits indirects
DGCCRF :  Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes


Les ministères économiques et financiers comptent 150 000 femmes et hommes dont 135 000 environ pour la DGFIP, la Douane (DGDDI) et la DGCCRF. C’est la quatrième administration de l’État, après l’Éducation nationale, la Défense et l’Intérieur.

Les ministères économiques et financiers élaborent et mettent en œuvre les politiques en matière économique et budgétaire.
Ils comptent de nombreuses directions disposant de services répartis sur l’ensemble du territoire et notamment : la direction générale des Finances publiques, la direction générale des Douanes et Droits indirects et la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes.


Réseau de proximité placé au cœur des processus financiers publics, la DGFiP compte 116 000 agents.

Dotée d’environ 2 850 agents, le rôle de la DGCCRF est de garantir les conditions d’un fonctionnement équilibré et transparent du marché, au bénéfice de l’ensemble des opérateurs économiques, entreprises ou consommateurs.

Des implantations sur tout le territoire


Si leur siège se situe à Bercy (Paris), chaque ministère économique et financier dispose d’implantations sur tout le territoire par l’intermédiaire de directions à réseau.

La DGFiP


La direction générale des Finances publiques comprend :
– des services centraux qui fixent les orientations à l’intérieur desquelles les services territoriaux exercent leurs missions ;
– des services territoriaux qui comprennent des directions locales départementales et des services à compétence nationale dont certains exercent des missions de contrôle fiscal de haut niveau.
Ainsi, le réseau de la DGFiP s’organise autour des directions départementales ou régionales des Finances publiques. Implantées dans chaque département, elles animent et pilotent un réseau fort de 2 961 centres des Finances publiques. Ces structures assurent les missions de gestion publique et fiscales de la DGFiP auprès de ses usagers particuliers, professionnels et de ses partenaires, notamment les collectivités territoriales. Services accueillant le public au sein des centres des finances publiques(services des impôts des particuliers, services des impôts des entreprises, trésoreries, services de publicité foncière, centres des impôts fonciers...), ou services remplissant des missions plus spécifiques (brigades de vérifications, brigades domaniales...), ils sont déployés sur l’ensemble du territoire.


La DGDDI


Pour mener à bien les missions de leur direction, les agents des douanes se répartissent en deux pôles d’activité complémentaires, comptant chacun près de la moitié des effectifs :
– la branche du contrôle des opérations commerciales et d’administration générale qui est notamment en charge du contrôle du commerce international et des contributions indirectes (alcools, tabacs, produits pétroliers, métaux précieux). Elle est accessible par le biais de la branche « administrative » du concours ;
– la branche de la surveillance, composée d’agents en uniforme, qui surveillent le territoire et ses points d’entrée, tout en luttant contre les grands trafics.

La douane est présente sur tout le territoire national à travers ses 12 directions interrégionales et ses 42 directions régionales.


La DGCCRF


La DGCCRF possède des implantations sur tout le territoire national, à proximité des consommateurs, usagers, entreprises et collectivités locales.
Elle dispose d’une administration centrale à Paris, de 22 DIRECCTE (directions régionales des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation du Travail et de l’Emploi), de 96 directions départementales interministérielles (DDPP ou DDCSPP), de 5 DIECCTE (directions des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation du Travail et de l’Emploi) implantées outre-mer et d’une école professionnelle.

Pour répondre aux besoins d’expertise qu’exige l’évolution des techniques et des processus de fabrication des produits, la DGCCRF est dotée de 4 services à compétence nationale :
– un service national des enquêtes (SNE)
– l’école nationale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes
– un service informatique
– un service des laboratoires commun avec la Douane.

Afin de rationaliser ses interventions et d’accroître l’efficacité et la pertinence de ses actions, la DGCCRF a mis en place des réseaux spécialisés faisant travailler en commun sur tout le territoire les agents implantés dans les directions régionales des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIRECCTE, pôle C), dans les directions départementales de la Cohésion sociale et de la Protection des Populations (DDPP ou DDCSPP), des laboratoires (communs avec la DGDDI) et de l’administration centrale.



Source : http://www.economie.gouv.fr/